Cycle de vie du collagène : comment votre corps le traite-t-il ?

Cycle de vie du collagène : comment votre corps le traite-t-il ?

Protéine essentielle au maintien d’une peau en bonne santé, le collagène est produit quotidiennement par les cellules de votre organisme.

Toutefois, cette production n’est pas constante au cours du temps : elle s’essouffle avec l’âge.

Ralentissant dès 20 ans, la synthèse du collagène par votre corps connaît une altération progressive qui conduit à des changements de plus en plus visibles au fil des ans.

C’est entre autres ce qui explique que les rides et ridules finissent par se dessiner sur votre visage, votre cou et le reste de la surface de votre corps.

Mais comment ce processus se déroule-t-il ? Par quelles étapes le collagène passe-t-il pour naître puis mourir ? Est-il possible d’accompagner le déclin de sa production pour vous aider à conserver une santé cutanée optimale ?

L’équipe de MyPUREskin vous emmène à la découverte du cycle de vie de cette molécule étonnante.

Le collagène : une molécule singulière capable de travailler en équipe

Si le collagène permet à votre peau de rester ferme, c’est parce qu’il entre dans la composition de la matrice extracellulaire.

Milieu dans lequel baignent vos cellules, la matrice extracellulaire (MEC) se construit sur de molécules diverses parmi lesquelles un trio essentiel garantit les plus évidentes propriétés physiques de votre peau. Ce sont :

  • Le collagène;
  • L’acide hyaluronique;
  • L’élastine.

Bien que chacune de ces molécules couvre individuellement un lot de fonctions clefs, ce n’est qu’en travaillant en synergie qu’elles permettent à votre peau de conserver ses fonctions de barrière naturelle.

Comment le collagène est-il produit ?

Mais pour comprendre comment le collagène interagit avec l’acide hyaluronique et l’élastine, il faut d’abord s’intéresser à la façon dont il est produit.

Le collagène est une macromolécule structurale. En d’autres termes, il s’agit d’une protéine de grande taille qui sert de base à la création de structures plus vastes (tels que les muscles, les os, les tendons ou encore la peau).

Par ailleurs, pour être capable de donner forme à la diversité d’organes que votre corps renferme, le collagène doit être flexible. Cette flexibilité se retrouve dans la variété de types, de quantités et de séquençage des acides aminés qui le constituent.

À cet égard, il est important de distinguer les différents types de collagène.

Collagène : des types différents pour des besoins différents

28 : c’est le nombre de types différents de collagène qui se côtoient dans votre organisme pour permettre au corps de l’être humain que vous êtes de rester en bonne santé malgré l’impact mécanique des chutes, les expositions aux rayons UVs et les agressions par les agents pathogènes.

La production de chacun de ces types de collagène diminue progressivement avec le temps et certains sont plus sollicités que les autres pour maintenir votre confort de vie.

Ce sont en l’occurrence les collagènes de types I, II, III, IV, V et X qui sont les plus concernés par le processus de vieillissement puisque :

  • Le collagène de type I, le plus abondant dans votre organisme, se retrouve dans la constitution de votre derme mais également dans celle de votre système digestif, de vos os ou encore de vos tendons;
  • Le collagène de type II est directement impliqué dans la construction de vos tissus conjonctifs et de vos cartilages;
  • Le collagène de type III est essentiel à la constitution de la paroi de vos vaisseaux sanguins, et s’associe au collagène de type I pour composer votre matrice extracellulaire;
  • Le collagène de type IV est employé par votre organisme à la conception de vos muscles, de vos nerfs et de la surface de vos poumons;
  • Le collagène de type V est utilisé pour créer, avec la kératine que votre corps produit, le “squelette” de chacun de vos cheveux;
  • Le collagène de type X est particulièrement important pour le processus de cicatrisation de votre peau mais aussi pour les mécanismes d’ossification (lors de la croissance des individus ou à l’issue d’une fracture).

Le ralentissement de la synthèse de ces types de collagène par votre organisme a des conséquences de plus en plus visibles au fil du temps.

Rides et ridules, raidissement du corps, douleurs articulaires et fragilisation de vos os sont en effet des phénomènes qui s’expliquent en partie par le manque de collagène.

Naissance du collagène

C’est au cœur des fibroblastes, des cellules spécialisées, que le collagène se forme pour ensuite être libéré dans la MEC.

Pour ce faire, vos cellules ont besoin d’acides aminés, les unités de base de n’importe quelle protéine.

C’est la raison pour laquelle votre alimentation doit couvrir la consommation de protéines dont la composition en qualité et en quantité répond au “plan de construction” de votre collagène.

Dans le choix qui vous est offert, consommer du collagène fait donc sens puisque cela vous garantit la mise à disposition pour vos cellules des unités requises pour la synthèse de votre collagène.

Utilisation et dégradation du collagène

En migrant de proche en proche, le collagène “navigue” là où il est appelé à être utilisé mais c’est surtout dans la MEC qu’il se fixera en grande partie afin d’assurer sa fermeté à votre peau.

Capable de rester en place jusqu’à 2 mois, le collagène se dégrade progressivement, sous l’effet des réactions biochimiques se produisant quotidiennement dans votre organisme mais aussi parce que votre peau est sollicitée à chaque mouvement.

La communauté scientifique estime qu’à partir de 25 ans, c’est à un rythme moyen de 1 à 1.5% par an que la teneur en collagène de votre MEC diminue.

Sur la base de ce constat, il devient essentiel à mesure que vous prenez de l’âge, de trouver des stratégies pour limiter cette déplétion.

MyCollagenLift : une éthique professionnelle et un savoir-faire unique

Consciente des difficultés que votre peau éprouve à conserver ses propriétés au fil du temps, l’équipe de MyPUREskin n’a de cesse de mobiliser ses ressources pour vous fournir une solution d’accompagnement vers l’âge à la pointe de la recherche.

En parfait accord avec les valeurs qui la porte, notre marque a fait le choix de composer une formule exclusive reposant sur une liste d’ingrédients dont l’origine à 100% naturelle fait écho à la vision d’une peau en pleine santé sur le long terme. Pour le comprendre, il suffit de noter que MyCollagenLift, c’est :

  • Des peptides de collagène dont la biodisponibilité est nettement plus élevée que celle d’un collagène hydrolysé;
  • De l’acide hyaluronique, pour aider votre peau à conserver un niveau d’hydratation normal sur le long terme grâce à sa capacité à porter près de 1000 fois sa masse en eau;
  • Des céramides de blé (sans gluten) contribuant à protéger votre organisme de la perte insensible en eau;
  • Du silicium organique, antioxydant et restructurant cutané;
  • De la vitamine C extraite de l’acérola, contribuant à neutraliser les électrons dépareillés;
  • De la vitamine E, jouant un rôle similaire;
  • Des OPC de raisin, polyphénols aidant aussi vos cellules à se préserver de l’effet néfaste des électrons libres;
  • Du zinc, oligo-élément qui s’inscrit également dans cet effort.

Envie de redonner de la fermeté à votre peau ? Besoin de stimuler votre production de collagène ? Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui une cure de MyCollagenLift pour accompagner votre organisme dans son effort quotidien ?

4 semaines, une prise par jour : rides et ridules s’atténuent progressivement pour laisser place à votre sourire.