Faire le plein de vitamine E : comment et pourquoi ?

Faire le plein de vitamine E : comment et pourquoi ?

Actrices de premier plan des molécules que votre organisme reste incapable de synthétiser, les vitamines ne peuvent être récupérées qu’au travers de l’alimentation.

Vos besoins en vitamine E, par exemple, ne peuvent être couverts que par la consommation de certains ingrédients tels que les huiles (soja, tournesol, blé), les noix, graines ou encore les céréales.

Toutefois, il n’est pas toujours facile de composer un bol alimentaire suffisamment varié.

Dans une telle situation, l’alternative à la consommation de denrées classiques réside dans la prise d’une supplémentation alimentaire ciblée.

Si à cet égard de nombreux sites présents sur la toile vous donnent quelques pistes sur la façon dont vous devriez ajuster votre alimentation pour éviter les carences et offrir à votre corps tout ce dont il a besoin pour être en bonne santé, peu vous expliquent pourquoi la vitamine E est nécessaire à vos cellules et comment elle est traitée par votre organisme.

Habituée à explorer les sujets qu’elle couvre en profondeur pour vous aider à comprendre ce que vous gagneriez à manger, pourquoi et comment, l’équipe de MyPUREskin pousse la porte de vos cellules et vous fait embarquer pour un voyage au cœur des mécanismes de votre nutrition.

Prêt(e) à suivre la vitamine E dans son périple ?

Vitamines, transport membranaire et cellules : comment la vitamine E s'invite-t-elle dans votre corps ?

Regroupant huit molécules différentes présentant des fonctions communes, la vitamine E prend son envol depuis votre assiette pour voyager jusqu’aux cellules de votre corps en 4 étapes :

  • Vous consommez des aliments ou des compléments alimentaires contenant de la vitamine E;
  • Votre système digestif extrait les nutriments de ce que vous avez consommé, incluant la vitamine E;
  • La vitamine E traverse la paroi de votre intestin;
  • Elle rejoint votre circulation sanguine et entre dans les différentes cellules de votre organisme.

Qu’il s’agisse de votre intestin, de votre cœur ou de votre peau, les cellules de votre corps sont comme des “espaces VIP” où les principes actifs que vous consommez se donnent rendez-vous.

Ces minuscules constituants de votre organisme disposent de portes d’entrée que des invités (comme les vitamines) peuvent emprunter dès lors qu’ils disposent d’un laisser-passer.

Pour sortir de votre système digestif, la vitamine E doit donc se soumettre à un premier “contrôle d’identité”, orchestré par des cellules spécialisées tapissant votre paroi intestinale : les entérocytes.

Les voies de passage de la vitamine E dans les entérocytes

Pour avoir une chance de passer de la “lumière intestinale” (c’est-à-dire l’intérieur de votre intestin) aux entérocytes, la vitamine E se fait enfermée dans de “petites bulles d’huile” (les émulsions lipidiques) qui se briseront en plus petites unités lipidiques solubles dans l’eau : les micelles hydrosolubles.

micelle

On a longtemps pensé que la pénétration de la vitamine E dans les entérocytes via les micelles se faisait de façon passive, grâce à la forme particulière de ces cellules (du fait de leurs microvillosités, ressemblant à des tentacules qui baignent dans la lumière intestinale).

entérocyte

Ce n’est que depuis les travaux d’Emmanuelle Reboul publiés en 2006¹ que l’on connaît l’existence d’une protéine spécifique permettant aux vitamines liposolubles (c’est-à-dire les vitamines capables de “s’accrocher” aux lipides), comme la vitamine E, de traverser la membrane des cellules entérocytes.

La vitamine E se sert de ce transporteur membranaire dont elle se séparera une fois dans la cellule.

Vitamine E et chylomicrons : des entérocytes à la circulation sanguine

Toutefois, la vitamine E n’est pas encore prête à rejoindre le sang.

Pour passer la partie de la membrane cellulaire côtoyant les vaisseaux sanguins (la membrane “basale”), il lui faut se préparer.

C’est la raison pour laquelle les entérocytes produisent des lipoprotéines, capables de faire passer des molécules hydrophobes (comme c’est le cas de la vitamine E, qui est liposoluble) dans le sang (qui “préfère” les molécules hydrophiles).

Ce sont plus précisément les chylomicrons, lipoprotéines produites lors de la digestion, qui se chargent de transporter la vitamine E pour passer le second contrôle membranaire et rejoindre ainsi la circulation sanguine.

chylomicron

Du foie aux autres organes : la dernière halte de la vitamine E

Une fois dans le sang, la vitamine E abandonne une fois de plus ses passeurs (les chylomicrons) et se dirige vers le foie qui s’occupera de produire d’autres lipoprotéines. Celles-ci prendront le relais pour la dernière étape du voyage.

Elles achemineront en effet la vitamine E vers l’ensemble des cellules de vos autres organes, pour les y libérer.

Vitamine E et synergie : des vaisseaux sanguins aux cellules de vos organes

Ce n’est qu’une fois qu’elle aura atteint les différentes cellules où elle est attendue que la vitamine E pourra commencer à travailler.

En rejoignant le cœur, puis les poumons mais également à terme la peau, la vitamine E sera traitée par vos cellules pour contribuer à la bonne réalisation de certaines réactions mais sera aussi et surtout dépêchée à leur surface.

Agissant alors comme un neutralisateur de radicaux libres, la vitamine E protégera la paroi cellulaire du stress oxydatif et contribuera donc à améliorer la qualité des réactions se produisant dans vos cellules, tout en augmentant leur espérance de vie potentielle.

Rôle et emplacement de la vitamine e dans la membrane cellulaire

Vitamine E synergie : pourquoi consommer d'autres principes actifs avec la vitamine E ?

Comme le rappelle Jean-Claude Guilland du plateau technique de biologie du CHU de Dijon dans un article publié en mars 2011², le cycle de vie de la vitamine E est intimement lié à la présence de vitamine C.

En effet, la mise en présence de ces deux principes actifs augmente la durée de vie de la vitamine E. Cette capacité à obtenir des effets différents lorsque l’on consomme simultanément deux princes actifs, par comparaison à leur ingestion séparée, porte le nom de “synergie”.

Face à la perte de valeur nutritionnelle des fruits et légumes produits sur le dernier centenaire à échelle industrielle (dont les variétés ne sont pas nécessairement sélectionnées pour leur niveau de nutrition), la consommation de complément alimentaire intéresse de plus en plus de gens.

En outre, le dérèglement progressif de différentes fonctions cellulaires induit par le processus de vieillissement pose une question : comment choisir un complément alimentaire efficace et respectueux de votre santé ?

MyCollagenLift : un nutricosmétique respectueux de vos besoins nutritionnels

C’est parce que la nutrition représente un pilier incontournable de votre qualité de vie au quotidien que les laboratoires MyPUREskin ont choisi de déployer leur savoir-faire et leur énergie pour vous aider à l’optimiser.

En composant une formule à l’efficacité éprouvée, notre équipe a su mettre à profit les propriétés de la vitamine E et de la synergie qui la lie à un lot d’ingrédients d’origine entièrement naturelle.

“Nourrit, stimuler, protéger” : la maxime du complément alimentaire qu’est MyCollagenLift se veut d’une pertinence absolue, dans le cadre d’un effort d’accompagnement de votre processus de vieillissement, grâce à :

  • De la vitamine E dont le soutien en termes de neutralisation des radicaux libres est une bouffée d’oxygène pour votre peau;
  • De la vitamine C (extraite du fruit d’acérola) dont la puissance antioxydante en fait une molécule incontournable pour une formule de qualité;
  • Des peptides de collagène (plus biodisponibles qu’un collagène non hydrolysé) aidant votre organisme à continuer sa production de collagène endogène;
  • De l’acide hyaluronique, pierre angulaire d’une hydratation intense pour votre peau;
  • Des céramides de blé (sans gluten) dont les propriétés permettent d’accompagner ce processus d’hydratation en aidant à prévenir la perte insensible en eau de votre organisme;
  • Du silicium organique, dont le rôle de restructurant cutané accompagne merveilleusement bien l’effort de votre corps pour maintenir la fermeté de votre peau;
  • Des OPC de raisin et du zinc dont la pertinence face aux électrons libres augmente l’efficacité de la formule de MyCollagenLift.

Étudié pour offrir à votre corps toute l’efficacité d’une combinaison de principes actifs en phase avec les dernières découvertes scientifiques en matière de nutrition, MyCollagenLift vous accompagnera à chaque étape de votre vie pour vous épauler dans votre quête de “mieux-être”.

Vous hésitez encore à sauter le pas ? Rappelez-vous ceci : pour une première cure de 3 mois, les premiers résultats se manifesteront dès 4 semaines !

  1. Etude de la chercheuse Emmanuelle Reboul sur les mécanismes d’absorption intestinale de la vitamine E : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5745505
  2. Article de Jean-Claude Guilland : https://www.ocl-journal.org/articles/ocl/full_html/2011/02/ocl2011182p59/ocl2011182p59.html