Coenzyme Q10 : 3 bénéfices beauté pour votre peau prouvés par la Science

Coenzyme Q10 : 3 bénéfices beauté pour votre peau prouvés par la Science

Si la nutricosmetique est de plus en plus accueillie à bras ouverts par les consommateurs, c’est parce que les résultats qu’elles offrent en font une alternative plus qu’intéressante aux solutions d’application topique.

Plus que quelques améliorations esthétiques ultra-localisées de la surface de votre peau, les compléments alimentaires ne répondent en effet pas aux mêmes besoins.

Capables d’agir en profondeur, en délivrant à votre organisme des principes actifs tels que le collagène, l’acide hyaluronique ou encore le zinc, ils offrent des résultats étendus à l’ensemble du corps.

Parmi les ingrédients les plus prisés, la coenzyme Q10 a beaucoup fait parler d’elle, grâce à ses propriétés anti-âge.

Si nous avons déjà abordé son rôle (dans sa forme oxydée, c’est-à-dire l’ubiquinone) au sein de la mitochondrie dans un article précédent, nous avons à peine effleuré les bénéfices beauté que la coenzyme Q10 offre.

Quels en sont exactement les effets sur la peau visibles à l’œil nu ? Quelles combinaisons de principes actifs choisir pour en maximiser les résultats ?

Découvrez 3 bénéfices beauté de la coenzyme Q10 et comment reconnaître un nutricosmetique capable de les sublimer.

Bénéfice 1 : Une peau plus lisse, douce, ferme, élastique et uniforme, en un mot : rajeunie !

Intervenant dans le métabolisme énergétique de la cellule, la coenzyme Q10 est connue pour contribuer à :

  • La régénération cellulaire;
  • La réparation des tissus (donc la reconstitution du milieu dans lequel baignent les cellules et qui leur permet de communiquer les unes avec les autres);
  • La croissance cellulaire.

 

Parmi les études s’intéressant à ces phénomènes, celle publiée en 2014 par l’équipe du chercheur Toshiki Yoneda (1) offre des arguments en faveur d’une utilisation de la coenzyme Q10 pour accélérer la régénération tissulaire après une blessure.

On y découvre qu’après extraction de la dent d’un rongeur en laboratoire, l’emploi de coenzyme Q10 a permis la réparation d’une partie de la gencive : celle correspondant aux tissus mous.

C’est à cette catégorie qu’appartient également la peau.

 

C’est ce qui explique entre autres les conséquences directes de la présence de coenzyme Q10 dans votre peau, c’est-à-dire :

  • D’un teint plus homogène et plus éclatant;
  • D’une meilleure élasticité;
  • D’une fermeté plus importante.

C’est d’ailleurs ce que confirment sans détour les résultats d’une des plus récentes études sur le sujet (août 2022) publiée par un groupe de chercheuses et de chercheurs dirigé par Katja Žmitek (2). Réduction des rides, des imperfections cutanées et amélioration de la douceur de la peau sont les points clés notés après suivi d’un programme de nutricosmétique à base de coenzyme Q10.

 

De façon assez surprenante toutefois, le gain de fermeté et d’élasticité qu’offre la coenzyme Q10 ne s’explique pas seulement par sa contribution à la réparation des tissus.

Le spectre d’action de la coenzyme Q10 est beaucoup plus vaste qu’il n’y paraît au premier abord puisque la production de collagène est elle aussi concernée.

Bénéfice 2 : une stimulation supplémentaire pour la production de votre collagène

La coenzyme Q10 est en effet capable de stimuler la production de collagène, ce qui permet à la peau de retrouver encore plus de fermeté.

C’est grâce à des recherches telles que celles menées par Yukotishi Mine (3) et publiées très récemment (juillet 2022) que l’on a la preuve des effets anti-âge de la coenzyme Q10 sur la peau.

On y apprend entre autres que l’application de coenzyme Q10 sur les fibroblastes (les cellules qui fabriquent votre collagène) stimule la production de collagène.

Dans de telles conditions, on comprend mieux que certains nutricosmétiques à base de coenzyme Q10 semblent améliorer drastiquement la fermeté de la peau.

Bénéfice 3 : un effet protecteur et anti-inflammatoire

Mais les bénéfices beauté de la coenzyme Q10 vont encore plus loin puisqu’ils se placent en amont et en aval de l’action de certaines sources de vieillissement prématuré.

Une double protection face aux dégâts causés par les radicaux libres

La protection offerte par la coenzyme Q10 est double puisqu’elle est composée d’un duo de molécules associée dans une réaction naturelle d’oxydo-réduction :

  • D’une forme oxydée (l’ubiquinone) qui offre une source d’énergie supplémentaire aux cellules pour leur permettre de mieux résister aux agressions des bactéries et virus
  • D’une forme réduite (l’ubiquinol, complémentaire à l’ubiquinone) qui offre une protection contre les radicaux libres (créant du stress oxydatif) puisqu’elle les neutralise.

 

Cette double protection se traduit par une meilleure résistance de votre peau face aux dégâts provoqués par le monde extérieur.

Rayons UVs, pollution de l’air ou encore alimentation déséquilibrée sont autant de sources de stress oxydatif que la coenzyme Q10 contribue à neutraliser.

Un effet anti-inflammatoire

Mais là où la coenzyme Q10 surprend encore, c’est dans le cadre d’une réaction immunitaire.

Qu’il s’agisse d’une infection ou d’une maladie chronique, la médecine générale fait souvent appel à la coenzyme Q10. Quelques-uns des problèmes de santé les plus courant où sa consommation peut être bénéfique sont par exemple :

  • Certaines formes de diabète;
  • Certaines maladies cardio-vasculaires;
  • Certains cas de migraine;
  • Des situations de vieillissement cutané prématuré.

 

Si ces maladies ont plusieurs points communs, c’est le déclenchement d’inflammation qui justifie souvent le recours à la coenzyme Q10.

Offrant un effet anti-inflammatoire, celle-ci permet de réduire la gravité de certains symptômes, notamment dans le cadre de maladies touchant la peau et menaçant son intégrité.

 

C’est de nouveau à l’équipe de Yoneda (1) que l’on doit l’une des mises en lumière les plus impressionnantes de l’effet anti-inflammatoire de la coenzyme Q10.

Synergies et bonnes pratiques : comment tirer au mieux parti de la coenzyme Q10

Si de plus en plus de nutricosmétiques proposent de la coenzyme Q10 dans leur formule, tous ne se valent pas.

C’est parce que la structure chimique de la coenzyme Q10 est proche de certaines vitamines que ses effets sont beaucoup plus visibles lorsqu’elle est associée à des principes actifs tels que :

  • Des vitamines C et E, antioxydants puissants accompagnant l’action protectrice de la coenzyme Q10, les trois développant ensemble un cercle vertueux de protection;
  • Des peptides de collagène (dont la taille se révèle plus petite que celle des macromolécules de collagène, ce qui est un gage d’absorption plus importante par votre organisme);
  • De l’acide hyaluronique (dont la capacité à porter près de 1000 fois sa masse en eau en fait une réserve d’hydratation qui permet de nourrir votre peau tout au long de la journée, à chaque étape de votre métabolisme cutané nécessitant de l’eau);

MyCollagenRepair : un réparateur cutané à base d'ubiquinone

C’est en suivant les traces des circuits naturels de la coenzyme Q10 dans votre corps que l’ingénierie anti-âge a compris comment redonner un regain de vitalité à votre peau.

En appliquant des principes aussi simples que puissants, les collaborateurs de MyPureSkin ont en effet été capables de mettre au monde des nutricosmetiques d’exception tels que MyCollagenRepair.

Nommé sur la base des bienfaits qu’il offre à vos cellules et vos tissus cutanés, MyCollagenRepair intervient en amont pour les protéger et en aval pour les réparer.

Pour atteindre ces objectifs, les principes suivis par les collaborateurs de MyPureSkin se résument en 3 points essentiels :

  • La recherche d’une efficacité rapidement visible et s’étendant progressivement à différentes zones de votre corps;
  • La volonté de respect de votre santé et de votre bien-être général sur le long terme;
  • L’adhésion à la vision holistique de produits contribuant à pallier les problèmes liés au vieillissement dans une approche globale.

 

La mise en pratique de ces principes passe en outre par la composition d’une formule qui, pour faire sens, repose sur des synergies associant des ingrédients à l’origine 100% naturelle, notamment :

  • Des peptides de collagène marin dont la consommation est un gage de stimulation de votre synthèse de collagène endogène;
  • De l’acide hyaluronique dont la présence soutient l’hydratation cutanée tout en contribuant à stimuler votre propre production de collagène;
  • Des vitamines au pouvoir antioxydant très élevé, E et C (extraite du fruit d’acérola);
  • De la SOD (SuperOxyde Dismutase) dont les propriétés antioxydantes parachève l’efficacité de neutralisation des radicaux libres offerte par les vitamines;
  • De l’acide rosmarinique, permettant de protéger en aval les molécules de collagène de votre peau lors des dégradations engendrées par les réactions de glycation;
  • De la silymarine (extraite du chardon-marie) dont la protection en amont des molécules de collagène face au phénomène de glycation élargit le parapluie protecteur de votre peau;
  • De la biopérine (extrait breveté de pipérine, l’agent actif du poivre noire) dont la présence permet d’améliorer la biodisponibilité (et donc votre capacité d’absorption) de l’ubiquinone;
  • De l’ubuiquinone (coenzyme Q10), dont les propriétés sont un bouclier face à la dégradation à laquelle vos sources de vitalité (les mitochondries) sont exposées.

 

Assez des compléments alimentaires qui ne tiennent pas leurs promesses ? Et si vous choisissiez un nutricosmétique anti-âge dont les effets ont été démontrés scientifiquement ?

Commencez votre cure de MyCollagenRepair pour bénéficier de résultats progressifs visibles dès les premières semaines !

 

  1. Étude de l’équipe de Toshiki Yoneda s’intéressant à l’impact de la coenzyme Q10 sur l’accélération du processus de guérison après extraction d’une dent : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4276996/
  2. Analyse des effets cutanés de la consommation de coenzyme Q10 par voie orale par Katja Žmitek : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27548886/
  3. Compte-rendu de recherches de Yukitoshi Mine démontrant les effets stimulateurs sur la production de collagène d’une coenzyme Q10 appliquée à des cellules fibroblastes : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9309083/