De la SOD contre le stress oxydatif et les coups de soleil ?

De la SOD contre le stress oxydatif et les coups de soleil ?

Plus qu’un problème ponctuel, le stress oxydatif est un phénomène qui nous concerne tous. C’est parce qu’une exposition prolongée aux rayons UVs arrive nécessairement au moins de temps en temps que l’on a besoin de chapeau, de crèmes solaires… de SOD !
Méconnue du grand public, la SuperOxyde Dismutase (SOD) est un principe actif naturel qui se retrouve dans certains nutricosmétiques anti-âge à la pointe de la lutte contre le vieillissement tels que MyCollagenLift.
Pourquoi utiliser de la SOD ? À partir de quelle quantité de SOD peut-on en attendre des bienfaits ? Aujourd’hui, notre équipe vous explique l’un des secrets de l’efficacité de la formule de MyCollagenLift !

Antioxydants : quand la nutricosmétique innove

Les antioxydants font partie des molécules phares de l’industrie anti-âge. Capables de neutraliser les radicaux libres, elles réduisent les risques d’apparition des rides, ridules ou encore des épisodes de sécheresse cutanée en diminuant le stress oxydatif.
Si le corps humain produit naturellement des molécules antioxydantes pour lutter contre ces facteurs de vieillissement prématuré, nos modes de vie contemporains rendent celles-ci insuffisantes.
Avec l’amélioration du niveau de vie sur les derniers siècles et la possibilité de profiter du soleil pendant les congés, nous prenons volontiers un bain de soleil, avec ou sans la protection adéquate.
Combinée à une nourriture plus déséquilibrée, moins riche en polyphénols et autres antioxydants, notre organisme a tendance à se retrouver “débordé” par cette avalanche de radicaux libres.

Le stress oxydatif sur la peau : des conséquences directes et indirectes

Au-delà des risques désormais bien connus d’apparition des cancers cutanés, une exposition prolongée aux rayons UVs du soleil déclenche une cascade de réactions biochimiques menant à la création de radicaux libres dans l’organisme.
Cet effet indirect a pour conséquence de faire dysfonctionner la peau, en perturbant le métabolisme de différentes cellules. Cela mène entre autres à :

  • Une raréfaction de la quantité de collagène dans la Matrice ExtraCellulaire;
  • Une moins bonne répartition de l’acide hyaluronique dans le derme, en plus d’un appauvrissement;
  • Une altération du cycle de vie de certains organites cellulaires particulièrement importants tels que la mitochondrie, en charge de la respiration cellulaire.

L’alimentation est à l’origine l’une des sources clés pour votre corps d’antioxydants naturels, utilisés comme soutien dans sa lutte anti-âge. C’est dans le prolongement de cette optique que la nutricosmétique a su faire sa révolution : une innovation consistant à optimiser votre alimentation pour vous faire profiter à votre peau de bénéfices beauté.

Des antioxydants classiques à la SOD : entre recherche scientifique et ingénierie de haut vol

Au fait des dernières avancées de la recherche scientifique, le fleuron de l’industrie nutricosmétique anti-âge représenté par des marques telles que MyPureSkin n’a de cesse de développer de nouvelles formules mettant à profit les propriétés parfois exceptionnelles de certains ingrédients.
La SOD est l’un des exemples les plus récents de cette approche très efficace.
Capitalisant sur des principes actifs au pouvoir antioxydant compris depuis longtemps (comme la vitamine C par exemple), certains nutricosmétique font appel à la SOD pour parachever le parapluie anti-radicaux-libres de l’organisme.
C’est à l’occasion d’études telles que celle publiée en 2018 par le chercheur H. Younus que l’on peut saisir le potentiel thérapeutique de la SOD et ses applications en cosméceutique anti-âge.
Toutefois, la SOD semble aller beaucoup plus loin que d’apporter une simple réponse ponctuelle à des insuffisances de protection contre le stress oxydatif.

La SOD, un ingrédient qui fait tout la différence : quand un essai clinique rebat les cartes

En effet, l’industrie anti-âge est à l’aube de bouleversements en termes d’efficacité et surtout en termes de preuves pour la garantir.
Pour le comprendre, il faut se pencher sur des études telles que celle publiée également en 2018 par Laure Egoumenides et son équipe (2).
Reposant sur un essai clinique explorant les effets de la SOD sur les défenses du corps humain contre les radicaux libres, cette étude nous apprend entre autres qu’une supplémentation à base de SOD peut entraîner une augmentation de la production naturelle d’antioxydants par l’organisme.

Neutralisation des radicaux libres mais aussi... Protection contre les coups de soleil ?

Plus étonnant encore : on y apprend qu’une prise suffisante de SOD de façon régulière peut réduire jusqu’à 72% des dégâts causés à vos cellules lors d’une exposition aux UVB, rayons nocifs du soleil.
Cette amélioration drastique de la photo-protection est à elle seule un changement majeur dans le rôle de la nutricosmétique, rapprochant un peu plus les compléments alimentaires de la célèbre maxime attribuée à Hippocrate : “Que ton alimentation soit ta première médecine”.
Dans le cadre de la médecine anti-âge, ces résultats permettent de valider une approche déjà adoptée par des nutricosmétiques tels que MyCollagenLift.
En outre, les conclusions de cette étude s’accompagnent de valeurs très précises permettant de déterminer dans quelle mesure cette production devient significative (suffisamment importante pour avoir un impact sur la protection du corps contre le stress oxydatif).

20 mg par jour : le seuil à atteindre pour vraiment profiter de la SOD

Réalisé pendant 4 semaines sur 88 hommes et femmes entre 18 et 50 ans en bonne santé et de phototypes II et III, cet essai a permis de relever des résultats impressionnants.
En effet, on note pas moins de 16 % d’augmentation dans la production naturelle d’antioxydants par le corps au bout du premier mois seulement.
La quantité à partir de laquelle de tels effets sont accessibles est claire : 20 mg par jour.
Cela signifie que des compléments alimentaires anti-âge à la formule synergique, faisant la part belle aux antioxydants divers et contenant au moins 20 mg par jour de SOD peuvent être qualifié de “qualité supérieure”.

MyCollagenLift : une formule anti-âge qui a fait ses preuves

C’est notamment ce qui a conduit l’IEA (Institut Européens des Antioxydants) à qualifier en 2021 MyCollagenLift de “produit de qualité exceptionnelle pour lutter contre le stress oxydatif”.
C’est entre autres ce qui a également permis à ce complément alimentaire phare de MyPureSkin de remporter récemment les victoires de la beauté.
Avec ses 20 mg de SOD par stick, MyCollagenLift est un nutricosmétique anti-âge dont les principes actifs à l’origine 100 % naturelle ont été soigneusement sélectionnés pour optimiser les bénéfices beauté pour votre peau.
Plus exactement, MyCollagenLift, ce sont :

  • Des peptides de collagène marin, plus biodisponible que du collagène non hydrolysé afin d’en faire bénéficier votre peau au maximum;
  • De l’acide hyaluronique pour hydrater intensément et en profondeur votre organisme grâce à sa capacité de capter près de 1000 fois son poids en eau;
  • Des céramides extraits de blé pour optimiser votre niveau et votre durée d’hydratation grâce à ses propriétés de protection contre la perte insensible en eau;
  • Du silicium organique, restructurant cutané contribuant au maintien de l’intégrité structurelle de votre corps (par opposition à la déstructuration qu’engendre la perte d’information génétique du vieillissement).
  • De la vitamine C extraite du fruit d’acérola et de la vitamine E, toutes deux bien connues pour leurs propriétés antioxydantes;
  • Des polyphénols (OPC) issus de raisin, piégeant également les électrons libres;
  • Du zinc, antioxydant permettant d’activer la protection offerte par la SOD;
  • De la SOD (SuperOxyde Dismustase), extraite du melon, enzyme s’associant aux antioxydants ci-dessus pour contribuer à la protection des cellules contre le stress oxydatif et stimulant votre propre production naturelle d’antioxydants.

Avec de tels atouts, MyCollagenLift satisfait de plus en plus de consommateurs… pourquoi pas vous ?

Commencez votre première cure de 3 mois pour profiter de résultats visibles sur votre peau en 4 semaines seulement.

  1. Potentiel thérapeutique de la SOD et utilisation effective dans la réduction du stress oxydatif : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5969776/
  2. Étude de Laure Egoumenides sur les effets photoprotecteurs des antioxydants des concentrés d’extrait de melon spécifique : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5946222/